lafeeriedesmarionnettes

Les bugnes de Madelon

Gaspard a fort √† faire avec la troupe de th√©√Ętre de Guignol, entre les born√©s, les herm√©tiques et ceux qui sont sans g√™ne, il ne sait plus o√Ļ donner de la t√™te. Il ne s'attentait pas √† un tel ramassis d'ignares. Le plus ferm√© est sans aucun doute Gnafron, qui avec sa mentalit√© de vieil anar, conteste chaque demande, ergote sur tout.

Priv√© d'alcool, le temps des cours, il est √† la limite du d√©lirium tr√©mens et fait trembler la classe par ses invectives et col√®res noire. Le professeur essaie de temporiser, de canaliser cet √©nergum√®ne. Guignol est d√©sesp√©r√© de voir son ami de toujours en √©tat de fureur perp√©tuelle.  Le marionnettiste sature d'entendre r√Ęler en permanence, il aime sa marionnette fid√®le compagnon de la premi√®re heure mais l√† il surfe sur les sommets du burn out.

Madelon n'en a cure et laisse les hommes se d√©brouiller entre eux, son √©nergie est focalis√©e sur ses aspirations gastronomiques. Elle commence √† savoir d√©chiffrer l'alphabet, s'entra√ģnant chaque soir √† lire deux ou trois lignes d'un texte simple, ce n'est pas facile mais elle persiste; Sur le nouveau livre de recettes offert par un √©poux int√©ress√©, malin et gourmand, de croustillantes et app√©tissantes bugnes ,sp√©cialit√©s lyonnaises, semblent lui tendre les bras, ne demandant qu'un signe de sa part pour venir se transposer dans sa cuisine. Elle se verrait bien les offrir √† la troupe de th√©√Ętre de Guignol.

Guignol est aux anges, lettre apr√®s lettre il √Ęnonne consciencieusement, progressant de jour en jour, tr√®s fier de lui. Il se fait n√©anmoins humble devant les difficult√©s de certains compagnons moins dou√©s ou moins impliqu√©s. Plus il vieillit plus la marionnette se veut exemplaire en tout point, c'est le plus ancien, l'anc√™tre de la troupe de th√©√Ętre de Guignol, un Adam de la pantomime, Madelon est son Eve, en moins jeunette, moins croquignolette, mais il adore cette tendre compagne de tribulation.

Voici la Recette de bugnes de Madelon    

  • 600grs de farine pour 150.grs de sucre en poudre
  • 6 Ňďufs et avec cela 100grs de beurre ramolli
  • 1/2cube de levure de boulanger d√©lay√©e dans un quart d'eau ti√®de
  • 2 pinc√©es de sel    (rhum)
  • pr√©parer la pate la veille
  • m√©langer farine +beurre +sucre
  • battre les Ňďufs ajouter la levure d√©lay√©e avec le sel et m√©langer le tout
  • soit a la main soit au mixer lentement
  • faire une boule et laisser reposer dans un saladier avec un torchon dessus
  • jusqu'au lendemain la pate doit lever attention  qu'elle ne soit pas trop au chaud
  • le lendemain pr√©parer les bugnes et les faire frire dans une casserole avec 500grs de v√©g√©talien

Service simple et gratuit

Créer un site web